L’art du montage

Le cinéma des frères lumières nous a amenés à développer l’art du montage. Avant tout, qu’est-ce que le montage ?

Techniquement, c’est le découpage et l’assemblage de plusieurs scènes vidéo, permettant par leur combinaison, de faire passer un message.

  Autrement dit, le montage est une pratique pour faire passer un message bien particulier à un public. Il se pratique de différentes manières, que ce soit pour un film, un documentaire, un spectacle d’humour ou une pièce de théâtre filmée.

Depuis l’invention du cinéma dans les années 1800, les réalisateurs de métrage  ont développé un grand nombre de techniques « qui efface  pour la conscience du consommateur le principe de réalité sociale ». Que ce soit dans un documentaire qui est sensé nous confronter à une réalité, ou un journal télévisé, les séquences ou les images qui nous sont montrées sont préalablement sélectionnées. Mais doit-on vraiment croire que les images que nous avons sous les yeux sont des vérités ? Car même si les technologies développées nous permettent de prendre aujourd’hui des prises de vue de plus en plus grandes et/ou larges, le champ de l’appareil crée tout de même des « oeillères » qui nous cachent une partie de l’image. De ce fait, ce que nous observons est déjà une « vérité » présélectionnée par le cameraman. 

Par la suite, le montage de ces images sélectionnées va déterminer le message que l’on veut faire passer. Si ces prises de vue le guident sur une ligne directrice par rapport à son sujet, le montage va permettre par exemple de dire si le sujet est quelque chose de positif ou négatif (dans le cas d’un documentaire). Dans une autre catégorie comme un spectacle d’humoriste filmé, dans le montage final de ce spectacle, le réalisateur va prendre plusieurs prises de vue du public et va les insérées en fonction des blagues de l’humoriste, pourtant sur des stéréotypes et préjugés.

« Ce que nous donnent les communications de masse, ce n’est pas la réalité, c’est le vertige de la réalité. »

Pour conclure, je dirais que chaque média nous donne une vérité, propre à chacun d’eux, et nous nous devons à travers cela, de prendre un minimum de recul, pour analyser les informations que l’on nous donne afin de réussir à discerner la vérité qui se cache dans chacun d’eux.

sources :

Baudrillard, Jean 1970. La société de consommation. Paris: DeNoël,p.27-56

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s